Les Dolomites, l’un des plus beaux coins proche de la France. Fin mars, nous décidons de faire un tour des Alpes Juliennes. Après une bonne semaine sur la côte italienne pour découvrir les Cinque Terres et Pise, nous partons en direction de ce massif montagneux. 

Il faut l’avouer, les Dolomites, méritent leurs réputation. On a tout de suite été subjugué par la beauté du paysage. Cela faisait quelques semaines que l’on guettait les températures avant de se frotter aux sommets italiens. -16 degrés la nuit, au mieux -2 en journée. Clairement trop froid pour nous. Mais un beau matin, Arnaud m’annonce que les températures montent jusqu’à 15 degrés la journée. Oui, oui, dans le positif. Les nuits restent glaciales mais peu importe, nous partons en direction des Dolomites.

Dans cet article, je vais donc te partager notre itinéraire pour 5 jours dans les Dolomites en hiver. Au programme : beaucoup de lacs (gelés) et deux superbes randos dans la neige ! 

Notre itinéraire : 

  • Jour 1 : 
  • Lago di Carezza
  • Jour 2 : 
  • Eglise San Giovanni
  • Randonnée à Geisler Alm : Adolf Munkel Trail
  • Jour 3 :
  • Lago Di Braies
  • Lago Di Dobbiaco
  • Jour 4 :
  • Lago Di landro
  • Lago Di Antorno
  • Jour 5:
    Randonnée à Prato Piazza pour observer le Tre Cime en hiver

Lago Di Carezza

A peine arrivés dans la région des Dolomites, nous nous arrêtons déjà au premier lac : Karersee (en allemand) ou Lago di Carezza (en italien). Parce-que oui, ici les locaux parlent un dialecte allemand et tout est indiqué dans les deux langues. Moi-même je m’y suis perdue dans le référencement des lacs que l’on voulait voir ! 

Stationner ici est assez facile. Il y a un parking en bord de route, du côté opposé au lac. L’accès piéton se fait par un sous-terrain d’une centaine de mètres et le passage est ouvert de 9h à 17h. En hiver, le stationnement est gratuit, notre porte-monnaie est content ! 

Depuis le parking il y a un départ de randonnée vers Rosengarten, un sommet célèbre des Dolomites.

On décide de faire le tour du lac, cela nous prend environ 30 minutes. C’est très rapide mais aussi très glissant à cette période ! On dévale les quelques mètres de dénivelé sur les fesses ! 

Où dormir ?

  • Vers San Giovanni di fassa 
  • 46.4023, 11.6118 (lat, Ing)
  • N 46° 24′ 8″ E 11° 36′ 42″ (lat Ing)
  • Un seul van peut se garer sur ce petit spot de nature, il faut être chanceux ! C’était parfait pour une première nuit dans les Dolomites ! 
van dans les dolomites

L’Eglise San Giovanni, emblême des Dolomites

église San Giovanni, Dolomites

Cette chapelle est l’un des lieux emblématiques de la région. Le propriétaire interdit l’accès à la prairie autour mais pour 4 euros/personne tu peux visiter l’intérieur.

Ici le parking est payant et théoriquement réservé aux voitures, les rues un peu étroites mais à cette saison on est quasiment seuls ! Il y a un parking autorisés pour les vans un peu plus bas. 

Tips de photographe : Le meilleur moment pour photographier L’Eglise San Giovanni est au coucher de soleil. C’est à ce moment-là que le soleil illumine les sommets à l’arrière. 

église San Giovanni vue de dos, dolomites
Vue de l’autre côté

Randonnée à Geisler Alm : Adolf Munkel Trail

femme de dos qui randonne dans la neige, dolomites

Comme on arrive en fin de matinée, on décide de faire une randonnée dans les environs pour revenir photographier l’Eglise au coucher de soleil. 

Notre choix se porte sur le Adolf Munkel trail, un des nombreux circuits proposés à Geisler Alm. On s’aventure dans le sentier 6 et 35 pour faire une boucle de 13 km dans la neige.

Nous sommes fin mars et la neige n’est pas prête de fondre. On décide de partir sans raquettes car la neige est damnée sur le sentier. Néanmoins, je te conseille d’avoir des chaussures gore-tex pour éviter d’avoir les pieds humides et de prendre des bâtons. Même si le sentier est bien entretenu, il est verglacé par endroits et donc très, très glissants. Les bâtons nous ont évités quelques chutes ! 

Après plusieurs centaines de mètres au milieu des sapins, la vue se dégage et nous offre une magnifique vue sur les roches typiques des Dolomites. Le circuit Adolf Munkel est relativement facile même à cette saison, il y a peu de dénivelé et les paysages sont somptueux tout au long de la marche. 


Résumé de la rando

Durée : 3h30

Distance : 10km (à un moment on a perdu la trace du sentier et par chance c’était un raccourci)

Dénivelé : +800m (à vérifier)

Parking payant : 3 euros pour une voiture (12 euros CC pour 24h ) 


Où dormir ?

  • A Villandro :
  • 46.6511, 11.5435 (lat, lng)
  • N 46° 39′ 4″ E 11° 32′ 37″ (lat lng)
  • Le van est garé sur le parking à coté du musée de la mine. A 40min de l’église San Giovanni.
  • Depuis cet endroit, tu as une vue sur Tre Cime au loin et d’autres sommet. 
  • Le lever de soleil était splendide.
van garé dans le bois, dolomites

Lago Di Braies, lac populaire des Dolomites

A la différence des deux premiers jours dans les Dolomites, on comprend enfin que la région est touristique. En arrivant au Lago Di Braies, nous devons payer 8 euros de parking pour 3h avec notre van (catégorisé camping-car). Ils offrent quand même 15min gratuites, wouhou !  

J’avais trouvé sur P4N, un autre parking en amont sur la route mais à 30-40min à pied du lac. 

En arrivant face au lac, petite déception. Il est encore gelé et remplis de touristes qui marchent sur la glace. 

Finalement, venir à cette période (fin mars) n’est pas la meilleure car les lacs sont gelés mais autour la neige a en partie fondue. On a donc pas ce côté féérique de l’hiver, ni les plaisirs de pouvoir randonner à la belle saison. On avait bien fait attention à ne pas venir trop tôt dans l’année pour éviter les -16 degrés la nuit et -3 en journée mais on n’avait pas pensés aux lacs…

église lago di braies en hiver, dolomites

Lago Di Landro

On fait un arrêt rapide au Lago Di Landro car le parking est le long du lac. Lui aussi est payant mais il y a possibilités de trouver un stationnement gratuit en amont du lac près du panorama de tre Cime. Ce point de vue permet d’apercevoir le sommet mythique des Dolomites sans avoir à marcher. Pour ceux qui veulent, il a plusieurs départs de randos par là-bas. La boucle jusqu’au Lago Di Landro prend environ 1h et est très facile.

Je vais pas tourner autour du pot pendant 2 heures, le mois de mars c’est vraiment pas le top pour voyager en Europe. L’hiver laisse doucement place au printemps, la neige fond, on est contents. Mais les lacs eux, restent encore bien gelés et certaines routes de montagnes ne sont pas encore accessibles. Si jamais on devait revenir, ce serait à la fin de l’été !


Lago Di Dobbiaco

Malheureusement lui aussi est encore gelé. Et le parking est là aussi payant ! Comptes 3 euros l’heure pour un van. Le tour du lac se fait en 40min, il est très facile et sans dénivelé. On fait la balade tellement rapidement qu’il nous reste un peu de temps pour boire une petite bière au soleil avant de repartir !

Le panorama autour est très beau ! On restera finalement pour regarder le soleil se coucher avant d’aller passer la nuit à Bruckelle et randonner pour voir la fameuse face nord de Tre Cime. 

Où dormir ?

  • Sur le parking Bruckelle/Ponticello 
  • Payant de 8 à 16h : 12 euros pour un CC pour 24h 
  • 2 euros jusqu’à 2h et 4 euros au-delà de 2h pour les voitures 
  • Route fermée de 10h à 15h, interdit aux CC et fourgons
  • Pas de réseau mais possibilité d’avoir le wifi de l’hôtel à côté du parking si besoin 
route de montagne en hiver, dolomites

Randonnée à Monte Specie pour voir Tre Cime en hiver

Après une petite nuit à -4 degrés, on se prépare rapidement pour notre petite ascension du jour. Je suis à la fois excitée et un peu stressée. Nous avons dormi sur le parking du départ de la navette. A cette saison, le premier shuttle part à 9h30. Il y a un départ toutes les 30 minutes et ce jusqu’à 16h30. (Horaires valables de janvier à mars). Les tickets sont à prendre directement auprès du chauffeur de bus, 5 euros l’aller/pers à payer en cash. Le shuttle nous permet de rejoindre Prato Piazza en 20 minutes. Les plus courageux monteront à pied mais il faut alors prévoir 4km et 500m de dénivelé positif pour arriver au premier refuge. 

9h25, le chauffeur arrive mais n’a pas l’air très pressé de commencer sa journée de boulot contrairement à moi qui ne tient plus en place ! Le temps est magnifique, mais malgré cela il fait encore froid, on a donc laissé le chauffage allumé dans le van pour éviter que le Frost control ne vidange l’eau (ça sent le vécu). Dans nos sacs on a pris le matos photo, une salade de pâtes et des barres de céréales banane avoine miel faite maison la veille. Je suis tellement impatiente de commencer la rando !

La navette part avec 10min de retard mais enfin nous partons ! Moins de 20 minutes plus tard, nous arrivons sur le parking à une centaine de mètres du refuge de Prato Piazza.

Les panneaux indiquent Monte Specie, c’est parti !

Direction le point de vue sur Tre Cime

Le chemin est assez bien indiqué malgré qu’on ait vite fait parfois de suivre les mauvaises traces au sol et de s’enfoncer jusqu’à mi cuisse dans la neige.

De nombreuses balises rouges et blanches qui dépassent de la neige et nous guident. Encore une fois, on a décidé de partir sans raquettes. Quel regret au départ ! Finalement, on s’est bien débrouillés sans, on a vite compris que lorsque l’on s’enfonçait dans la neige, c’était qu’on quittait le sentier ! 

Très rapidement je laisse tomber la gore tex, le tour de cou, le bonnet et même la polaire pour continuer de monter en tee shirt. A chaque fois je me couvre comme si j’allais faire l’ascension de l’Everest et je me retrouve à tout porter dans le sac à dos au bout de 20min de marche ! Clairement la doudoune ne m’a pas servie. Le soleil nous réchauffe bien assez avec les reflets dans la neige. Au final, on a carrément pris un coup de soleil sur le visage !

Au loin, on voit déjà la croix de Monte Specie, avec les oiseaux volant autour. Après 1h40 de marche, nous arrivons au sommet. La montée n’est pas très sportive avec ces 300m de dénivelé positif même si se sortir de la neige qui nous arrive au dessus de genou est parfois compliqué. 

monte specie, dolomites

Le plus beau sommet des Dolomites

Depuis là-haut, nous avons une vue dégagée à 360 degrés. Tre Cime, Cinque Torre, et d’autres sommets dont le nom m’échappe. Malheureusement Tre cime est difficile à photographier. Malgré que l’on voit sa face nord, il reste assez loin et un voile de pollution nous empêche d’avoir des photos de qualité.

 Le soleil est au zénith et nous décidons de faire une pause repas. Une fois à l’arrêt, on remet vite nos polaires, le vent nous rafraichit. 

Tre Cime vu depuis Monte spécieux, dolomites

Vient le moment de repartir, je laisse une trace de mon passage dans le carnet sous la croix et nous repartons. En haut, j’ai repéré le sentier emprunté par d’autres randonneurs. La vue est dégagée et on sait maintenant quelles trace suivre. Le retour est plus facile. Une fois arrivés à Prato Piazza, deux possibilités s’offrent à nous : reprendre le shuttle (10€/2 pers.) ou redescendre à pied jusqu’au fourgon. Notre budget étant limité et étant donné que la randonnée était assez « courte », on choisit la deuxième option. 

La route goudronnée fait 6km et 700 m de dénivelé négatif. Le départ est un peu violent pour les genoux mais après une centaine de mètres, on aperçoit un sentier piéton enneigé. La descente est plus raide : le même dénivelé mais seulement 3,13km. Finalement on ne mettra que 45min à redescendre. Le tracé est damné, très praticable même en montée si on est motivés pour attaquer par 1000m de D+ cumulés. Un panneau nous indique que la montée jusqu’à Prato piazza se fait en 1h40.

Il est 16 heures lorsque nous arrivons au parking, nous sommes quand même fatigués de nos deux jours de randonnées cumulés mais ravis des paysages observés. On décide de repasser une nuit ici (le stationnement est gratuit la nuit) et de quitter les lieux le lendemain au petit matin en direction de la Slovénie (article à venir)


Résumé de la rando

Notre rando complète : De Prato Piazza à Monte Specie jusqu’au parking Bruckelle 

Durée : 3h50

Distance : 12,6km

Dénivelé : + 363m/-1150

– De Prato Piazza à Monte Specie 

Durée : 1h40

Distance : 4,3km

Dénivelé : + 363m 

– De Monte Specie – parking Bruckelle 

Durée : 2h10

Distance : 8 km 

Dénivelé : – 787m 

Indispensable pour cette rando : des bâtons (pour éviter de tomber dans la neige ou le planter pour sonder un tas de neige douteux), de la crème solaire ! 

Rando accessible même en hiver, faisable sans raquette (si on reste sur la trace)


La vraie randonnée à Tre Cime dans les Dolomites

Depuis le village de Arunzo, tu peux emprunter la route à péage (30 euros environ pour une voiture et 45 euros pour un camping-car). Ensuite la rando est un aller-retour de 4 heures. Attention, la route est fermée en journée de 10h à 15h.

En hiver, la route te menant plus haut est fermé à partir du Lac d’Antorno (très joli aussi !). Si tu ne souhaites pas payer le péage, tu peux te garer au lac (parking gratuit), comptes environ 8 heures de randonnée. 


Bilan sur les Dolomites

J’ai adoré ces quelques jours passés dans les Dolomites. Bien que ce ne soit pas la saison idéale pour découvrir cette région du nord de l’Italie, nous avons eu le privilège d’être seuls pour profiter des paysages encore enneigés ! C’est certain, nous reviendrons mais plus tard dans la saison !

Si cet article t’as plu ou aidé, n’hésites pas à le partager !

cabane au pied des dolomites

Envie de lire d’autres articles sur nos randonnées en Europe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire